Commune d’Ercé en Ariège

Commune d’Ercé en Ariège

Ercé est un petit village situé dans les Pyrénées au cœur du Couserans, dans le département de l’Ariège, à 615m d’altitude en moyenne. La commune s’étend le long de la vallée du Garbet.
Ercé est composé de son village central et de onze hameaux rattachés : Cominac, La Rivière, La Comanie, Las Costes, Le bout de la Ville, Serres, La Bouche, Espoueix, La Carole, Goulos et Les Escales.
La superficie du village est de 40,75 km2
Au dernier recensement la commune d’Ercé comptait 560 Ercéens.
Elle se trouve dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises.

Histoire

Montreur d'ours sur le village d'Ercé en Ariège
Montreur d’ours sur le village d’Ercé en Ariège

Au milieu du XIXe siècle la population d’Ercé en Ariège était importante (3500 habitants). Les habitants, qui vivaient essentiellement de l’agriculture, connurent des années difficiles suite à la maladie de la pomme de terre. Le village connut alors une forte émigration.
Les dresseurs et montreurs d’ours firent alors leur apparition. Une école, unique en France, a même été installée dans le village. Elle forma tous ceux qui partaient exercer ce métier et faire fortune, notamment aux États-Unis, où une communauté se créa à New-York. Le village d’Ercé est ainsi connu comme « la capitale historique des orsalhers », les montreurs d’ours des Pyrénées Ariégeoises.

Patrimoine

L’Ariège possède un riche patrimoine à dominante religieuse, à l’image de la commune d’Ercé :

  • L’ancien château, du XVIIIe, était la demeure du seigneur d’Ercé et d’Aulus. A la mort de Philippe Charvin, héritier de la famille, mort en 1854 à 19 ans, le château fut transformé, suite à ses dernières volontés, en hospice. C’est désormais l’EHPAD St Philippe.
  • L’Église de l’Assomption (Notre Dame de la Mourède), date du XIIe. Elle est la principale église du village.
  • L’église de Cominac, hameau d’Ercé, a été défendue lors de la séparation de l’église et de l’état en 1905 par les montreurs d’ours qui refusaient l’inventaire prétextant que les paroissiens avaient construit l’église avec leur argent.
  • L’ancienne chapelle St Pierre date du XIe, avec un portail du XIIe (retable du XVIIIe)
  • La Chapelle du Calvaire fut détruite lors d’un incendie en novembre 1960 et reconstruite plus tard.
  • La Chapelle de la Rivière
  • Le Moulin à eau sur le Garbet à 3 paires de meules
  • Les Granges typiques d’Ercé avec ses pignons en escalier recouverts par une ardoise appelés pas d’oiseau …

Agriculture

La vie à Ercé a toujours été liée à l’agriculture. L’élevage et la vie pastorale ont toujours marqué le rythme du village. Toutes les familles vivaient de l’élevage. Les éleveurs sont aujourd’hui une quinzaine.
Une Association Foncière Pastorale permettant la maîtrise du foncier met à leur disposition les terrains qu’ils entretiennent avec leurs animaux.
C’est ainsi que nous pouvons voir, au gré des prés, des troupeaux de vaches de race gasconne essentiellement, des chevaux et des ovins tarasconnais.
Les troupeaux sont montés aux estives de juin à septembre sur les hauteurs d’Ercé.

Haut de page

Redimensionner
Contraste